<span class="vcard">julesetjeanne</span>
julesetjeanne

Clervaux – Des activités authentiques en famille à l’image de l’Ardenne.

L’Ardenne, cette merveille de région qui nous entoure. De Charleville-Mézières jusqu’au Luxembourg, en passant par Liège ou Dinant. Ses espaces vastes, ses forêts profondes et ses habitants authentiques et chaleureux.

Lorsqu’on me parle de l’Ardenne, ce sont ces images de grands espaces et de nature qui me viennent. C’est une véritable chance de pouvoir profiter de ses richesses et de son authenticité à deux pas de chez nous. En 2020, nous avons décidé de mettre en avant sur le blog essentiellement des activités, des escapades proches de chez nous. J’aimerais d’ailleurs rédiger un article reprenant nos coups de coeur en Ardenne.

Juste avant Noël, nous avons découvert une perle rare de plus pour les familles en Ardenne, la Robbesscheier à Clervaux au Luxembourg. La Robbesscheier, c’est un centre de loisirs qui propose une grande variété d’activités en pleine nature. Ces ateliers adaptés aux différentes saisons, vous permettent de découvrir des savoirs-faire traditionnels régionaux (fabrication de bougies en cire d’abeille, boulangerie, travail de la laine, ferronnerie, travail du bois, balade en calèche …). Nous avons eu la chance d’y être invités avec les deux grands-mères de Jules et Jeanne. Une chouette occasion de passer du temps ensemble différemment et surtout de fuir le bruit et le stress juste avant les fêtes.

La météo n’a pas été de notre côté, beaucoup d’averses entrecoupées de trop rares apparitions du soleil. Mais ces ciels intenses et grisonnants font finalement partie de l’aventure. Les activités prévues nous ont permis de passer de bons moments au sec. Et puis cela nous donnera une bonne excuse pour y retourner durant les beaux jours.

Les activités

Vous pouvez planifier une demi-journée ou une journée entière d’activités selon vos intérêts. De nôtre côté, nous avons débuté par un atelier dans l’ancienne scierie. Les enfants ont pu observer comment un tronc était anciennement transformé en planches avec une scie datant de plus de deux cent ans. Ils ont ensuite pu manier différents outils afin de construire un joli renne en bois sous les conseils de l’animateur. Cadeau de dernière minute parfait en cette période de Noël.

Le travail du bois à la scierie de la Robbescheier

A la sortie de la scierie, nos petits rennes en main, nous sommes attendus par les chevaux de trait et une jolie calèche pour un petit tour en pleine nature à la découverte du domaine. La pluie ne nous a pas empêché de profiter des paysages blottis sous les couvertures. A nouveau, l’animatrice est disponible pour nous parler de la vie des chevaux de trait, Jules et Jeanne s’en donnent à coeur joie pour poser leurs questions.

Rendez-vous ensuite à la boulangerie pour confectionner des petits sablés cuits ensuite au feu de bois (à plus de 400°). L’ambiance est agréable, l’animateur particulièrement gentil avec les enfants et la lumière de fin de journée confère à cette maisonnette une ambiance chaleureuse et apaisante. C’est parfait pour se réchauffer en cette fin de journée après notre balade à l’extérieur.

Dernière activité de la journée, la confection de bougies en cire d’abeille. La cire est récoltée dans les ruches du centre et vous pouvez créer des feuilles de cire ou une bougie à l’aide de petits moules et ramener ainsi ces jolis souvenirs à la maison. En été, des activités autour de la vie des abeilles sont également possibles.

Le lendemain matin nous avons pu aller nourrir les animaux. Lapins, chevaux, ânes, moutons, poules. Les caresser et leur donner la becquée, en écoutant les conseils de l’animatrice qui les connait bien.

Comme le montrent les photos, il faisait toujours aussi humide, nous sommes alors allés nous mettre à l’abri dans le musée des jouets, qui fut pour les enfants comme un vieux trésor bien caché au grenier. Jules et Jeanne ont passé près d’une heure à admirer les jouets d’avant en discutant avec leurs grands-mères qui elles aussi s’émerveillaient de ces souvenirs d’antan.

Le musée des jouets

Hébergement et restauration

Vous l’aurez compris, ce lieu est parfait pour retourner aux sources. Prendre du temps en famille pour découvrir, partager avec simplicité et convivialité l’artisanat, les traditions. Le restaurant propose des plats de qualité, cuisinés principalement avec les produits cultivés sur place ou provenant de producteurs locaux. L’accueil est chaleureux, simple et convivial.

Vous pouvez loger sur place si vous souhaitez profiter de la région un peu plus longuement. Des chambres de différentes tailles sont disponibles, et les groupes ou les grandes familles sont les bienvenus. Je conseille vraiment la Robbescheier aux familles qui cherchent un lieu où se retrouver avec leurs enfants et pourquoi pas leurs petits-enfants en toute simplicité.

Clervaux

Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour profiter de Clervaux, mais j’aimerais y retourner particulièrement pour la visite de l’expo photo « The Family of Man » dont j’ai tant entendu parler. La petite ville est agréable avec ses restaurants et ses petites boutiques. En cette période de Noël elle était particulièrement animée avec un parcours de crèches à découvrir.

Pour plus d’informations, voici le lien vers le site de la Robbesscheier : https://www.robbesscheier.lu/fr. N’hésitez pas à rejoindre la page de l’office du tourisme de Clervaux sur Instagram pour en savoir plus sur la ville et les activités qu’elle propose.

Découvrir Barcelone en famille

C’est ce que nous avons voulu tester il y a de ça quelques semaines. En effet chez nous, fini les poussettes, les biberons, les langes ! Nos deux loustics sont capables de marcher un peu sans trop grogner. A nous la liberté ! (Ou presque.)

Le camping Villanova Park est situé à 35 kilomètres de Barcelone et est desservi toutes les heures par une navette qui permet de rejoindre la ville en moins de 50 minutes. L’idée était donc de pouvoir à la fois se détendre tout en découvrant cette ville devenue presque incontournable. Du coup, nous avons opté pour deux journées au camping avec balade sur la plage en soirée et deux journées de visites en ville. Nous avions choisi de louer une voiture à l’aéroport, mais en y repensant, nous aurions presque pu tout faire en transports en commun, la même navette reliant l’aéroport au camping toutes les heures.

Jules et Jeanne ont beaucoup apprécié cette ville avec la découverte du funiculaire, du métro, de son architecture colorée et puis l’accueil des espagnols qui sont des gens adorables et en particulier avec les enfants.

Pour les préparer à ce voyage, nous avions commandés des carnets de voyages chez WanderWorld. Le concept est vraiment chouette et les carnets sont disponibles pour de nombreuses destinations. Je vous en parle en bas de l’article.

Vous connaissez ma passion pour les images et les voyages, je vous propose donc de partager nos itinéraires (fruits de longues heures de lectures et de recherches) pour ces deux journées à Barcelone avec des enfants. Evidemment, il ne faut pas espérer faire un tour complet de la ville, et il faudra sélectionner des visites ludiques et adaptées, à combiner avec des moments de détente. Je vous parlerai aussi plus bas des atouts du camping VILANOVA PARK que nous avons découvert grâce à VACANSOLEIL.

Notre première journée à BARCELONE en famille

1. Fontaine Magique (FONT MAGICA) et MNAC

Départ au camping vers 8H30. Nous sommes arrivés place d’Espagne après un peu moins d’une heure en bus. Un bus plutôt confortable et pas trop bondé. Vous pouvez acheter les tickets au camping, mais je pense qu’ils sont un peu plus chers que si vous les achetez directement au chauffeur du bus.

La place d’Espagne est un point de départ plutôt chouette pour démarrer la journée avec la FONT MAGICA (fontaine magique) à deux pas et la jolie vue sur le MNAC (Musée National d’Art Catalan). Pas de chance pour nous, en ce lundi matin, la fontaine était en maintenance. Il parait pourtant que le spectacle vaut le détour, tout particulièrement en soirée avec des jeux de lumières.

N’hésitez pas à vous renseigner pour les horaires si vous êtes dans le coin en soirée. Pour monter voir de plus près le MNAC, pas de panique, il y a des Escalators, ce qui a fait le bonheur des enfants. Si on peut épargner un peu leurs mollets et les nôtres avouons-le, on ne dit pas non !

2. Les Jardins de LARIBAL (Rue : Passeig de Santa Madrona)Pour rejoindre le téléférique qui nous ramènera ensuite vers la plage, nous avons traversé les jolis jardins de Laribal. Lorsque vous êtes face au MNAC, logez-le sur votre gauche, profitez de la vue, puis descendez l’av. des moncanyans et entrez dans les jardins sur votre gauche. Un endroit peu fréquenté et qui fut pour nous une jolie surprise. Avec un premier arrêt plaine de jeux. Il y a énormément de parcs à Barcelone, et c’est très gai de s’y promener tout en se laissant surprendre.
3. Piscine Olympique Montjuic (Rue : Avinguda de Miramar)

La piscine Olympique de Montjuic est connue pour ses Jeux Olympiques de 1992.

Elle a ravi les photographes sportifs qui pouvaient immortaliser les plongeurs en plaine action avec pour toile de fond la ville de Barcelone et la silhouette de la Sagrada Familia. Elle offre une somptueuse vue panoramique.

Sur la terrasse, vous pouvez vous arrêter pour prendre un petit café ou l’apéro tout en profitant du spectacle. Cela permettra aux petites jambes de faire une pause. En été, les piscines sont accessibles à petit prix (6,50/adulte 4,50/enfant).

4. TELEFERIC del PUERTO (Transbordador Aeri del Port)

Avouons-le, il n’a pas été simple à trouver.

Il y a de quoi s’y perdre avec le bâtiment de l’ancien funiculaire se trouvant pas bien loin, et qui abrite lui aussi un téléphérique mais qui monte au chateau de Montjuic (c’est le téléphérique de Montjuic).

Nous avions opté pour le second téléphérique (Téleferic del Port), un peu plus loin, mais qui vous ramène vers le port. La vue est impressionnante. Il parcourt 1300 mètres et atteint jusque’à 100 mètres de hauteur.

Niveau budget, ce n’est pas donné mais heureusement les enfants ne payent pas ce qui compense un peu. Les deux téléphériques se trouvent sur l‘avingunda de Miramar, celui que nous avons pris est situé derrière l’hôtel Miramar, au bout de la rue.Sur cette avenue vous longez les jardins de Joan Brossa, nous n’avons pas eu le temps de les découvrir mais il sont apparemment jolis aussi, avec une chouette aire de jeux.

Le téléphérique vous dépose au pied de la plage de Barcelonetta, si vous souhaitez y faire un arrêt au bord de l’eau c’est le moment !

5. L’Aquarium

A vol d’oiseau, ils sont tout proches, mais avouons-le, il y a pas mal de marche à faire pour rejoindre l’aquarium depuis la plage. Une bonne vingtaine de minutes, avec deux enfants qui commencent à avoir faim (1,6 km exactement). Si vous avez l’occasion de prendre un bus, pourquoi pas.

L’aquarium de Barcelone est connu pour son tunnel aux requins. En effet, durant le parcours, vous traversera un tunnel vitré et pourrez admirer les requins nageant au dessus de vos têtes. Impossible de faire une photo, et pour cause, ce lieu apparemment hautement instagrammable est victime de son succès. Il y avait beaucoup d’autres jolis endroits, et Jeanne s’est découvert une passion pour les raies, qui vue du dessous lui sourient parait-il.

Pour une famille, le coût de la visite est plutôt élevé (70 euro pour nous 4). Comptez deux bonnes heures pour pouvoir profiter des espaces des jeux à la fin de la visite. Si vous êtes du genre prévoyant, les tickets peuvent être achetés à prix réduit en ligne. A la sortie de l’aquarium, vous êtes face à un centre commercial (le MAREMAGNUM) où vous trouverez facilement sandwichs ou autres repas sur le pouce.

6. La RAMBLA

Pas bien loin de l’aquarium, prenez la Rambla de Mar, une passerelle puis passez devant le Mirador de Colom, et vous voici déjà sur la Rambla, la rue la plus célèbre de Barcelone. Découvrez-y les biens connues statues vivantes. Prévoyez un peu de monnaie pour faire s’animer ces artistes de rue incarnants toutes sortes de personnages et prendre quelques photos.

7. La BOQUERIA (le marché couvert)

Lorsque vous remontez la Rambla vers la place de Catlunya, bien caché sur votre gauche se trouve le MERCAT de la BOQUERIA, un énorme marché couvert (le plus ancien et le plus renommé de la ville). Une vraie caverne d’AliBaba où vous trouverez jus de fruits, cornets de jambon en guise d’en cas, et churros évidemment.  Nous avons ensuite repris le bus vers la camping à l’arrêt RONDA UNIVERSITAT (900m de marche).

Notre deuxième journée à BARCELONE en famille

Pour cette deuxième journée, nous avons rejoint Barcelone en voiture. En effet, ce soir-là avait lieu un match du FC BARCA pour lequel des places étaient encore disponibles mais qui se finirait tard dans la soirée. Fred décida donc d’y emmener Jules, et de notre côté avec Jeanne nous assisterons à un spectacle de Flamenco en ville et reprendrons le bus vers la camping. Nous avons donc garé la voiture en matinée à proximité du CAMP NOU. Nous sommes ensuite allez rejoindre le métro pas bien loin de là en direction de l’arc de triomphe que Jules et Jeanne tenaient à voir, afin de pouvoir cocher la case correspondante dans leur carnet WanderWorld (dont je vous parle plus longuement plus bas).

1. L’ARC DE TRIOMF (quartier de la Ribera)

Le métro vous emmène directement au pied de l’ « Arc de Triomf » qui fut la porte d’entrée de l’exposition universelle de 1988. Pour la petite histoire, une certain Gustave Eiffel aurait proposé à la municipalité d’ériger pour l’occasion une immense tour de 300m de haut, refusée par les autorités catalanes à l’époque. La dame de fer verra ainsi le jour à l’exposition universelle de Paris l’année suivante.

Vous pouvez vous balader un peu sur la « Passeig de Lluis Companys » et profiter des artistes qui dessinent à la craie ou font des bulles géantes amusants beaucoup les enfants.

2. Parc de la CIUTADELLA

Nous nous sommes dirigés vers le parc de la Ciutadella au bout de la promenade « Passeig de Lluis Companys ». Une oasis de verdure en plein milieu de la ville.

Arrêt plaine de jeux dans le parc, petite glace au bord de la célèbre Cascade Monumentale, passage devant le « Mamout solitaire » (une statue de mammouth grandeur nature) puis petit tour en barque sur le lac au centre du parc.

A nouveau, c’est un endroit qui regorge de surprises et de coins à découvrir en flânant simplement dans les petites allées.

3. La CASA BATLLO 

Ensuite, nous avons repris le métro pour nous diriger vers la CASA BATLLO (Metro : Passeig de Gracia). C’est LE coup de coeur de la famille. Déjà dans leurs carnets WanderWorld, Jules et Jeanne avaient découvert une illustration de la façade de la maison des os à mettre en couleur et avaient hâte de pouvoir l’observer en vrai. Cette maison, fruit de l’imagination du célèbre Gaudi ressemble à un dragon avec son toit couvert d’écailles et des balcons rappelant des os. A l’intérieur, chaque pièce est plus surprenante que la précédente. Et tout est fait pour que la visite soit ludique et attractive pour les petits et les grands.

Chacun reçoit un guide audio-visuel, avec des animations lorsque l’on scanne les pièces dans lesquelles on déambule. La visite vaut le détour, mais à nouveau, point de vue budget il faut compter en moyenne 20 euros/personne. Des tickets avec une petite réduction sont disponibles en ligne.

4. Prendre le gouter chez PUDDING (career de Pau Claris)

Non loin de la CASA BATLLO (500m), un endroit féérique et insolite vous accueille chaleureusement avec ses quiches, ses cheesecakes, ses cafés gourmands et surtout sa décoration sortie tout droit d’un roman bien connu de Lewis Caroll. Une fois installés, vous n’aurez qu’une envie, rester et profiter des jeux mis à disposition au milieu des champignons géants.

5. Spectacle de Flamenco pour les filles et match au CAMP NOU pour les garçons

Pour la soirée, j’ai emmené Jeanne voir un spectacle de Flamenco non loin de la Rambla, à LOS TARANTOS, une des plus anciennes salles de Flamenco de la ville. Ambiance intimiste et spectacle court mais intense, parfait pour une petite fille de 5 ans après une journée complète en ville. J’ai particulièrement apprécié la gentillesse du personnel, qui a pris soin d’installer Jeanne près de la scène afin qu’elle puisse voir le mieux possible. Elle a été plus qu’impressionnée par le bruit des claquettes sur le plancher. C’était un chouette moment à nous deux. J’ai réservé en ligne le jour même (17 euros pour une bonne demi-heure de spectacle).

La première représentation avait lieu à 19h, nous devions ensuite marcher un petit kilomètre pour aller reprendre le bus vers le camping. Nous avions de la marge, nous pourrons attraper celui de 20h30 ou celui de 21h. A 20h15 nous étions déjà à l’arrêt du bus, qui n’est jamais arrivé. Un espagnol passe des coups de fil, nous prévient : le bus ne viendra pas pour cause de manifestations d’indépendantistes Catalans en ville. Il faut se rendre avant 21h place d’Espagne, à près de deux kilomètres de là pour attraper le dernier bus vers Vilanova. Jeanne, qui avait déjà près de 10 kilomètres dans les jambes ne lâche rien, et surtout pas ma main. Elle me lance des regards encourageants.

Nous courons jusqu’à la station de métro, en attrapons-un rapidement dans la foulée. Trop rapidement, nous partons dans le mauvais sens. Il faut en ressortir, et repartir en sens inverse. Il est 20H56, nous sortons du métro. La place d’Espagne est immense, il y a des abris de bus à n’en plus finir. Comment savoir où va s’arrêter le notre ? Je croise la route d’une famille qui semble dans la même galère que nous et que nous avions aperçu au premier arrêt de bus une demi-heure auparavant. Des belges je pense, l’homme nous appelle, son fils court et passe son bras dans la porte du bus qui se referme, mais pas tout à fait. Le soulagement une fois installés à l’avant du bus, le souffle court. J’enlève ma veste, je pose mon sac. Jeanne dort déjà appuyée contre la vitre.

De leur côté, les garçons ont passé un super match au CAMP NOU, ce stade si impressionnant pouvant accueillir 99354 supporters. Avec une belle victoire du BARCA.

Deux journées, c’est bien peu pour découvrir une ville comme Barcelone, mais c’était suffisant pour Jules et Jeanne.

Si nous avions eu un peu plus de temps, ou si nous pouvions y retourner, nous aimerions aussi visiter :

  • La Sagrada Familia, Jules a beaucoup aimé découvrir l’histoire de Gaudi, et aurait certainement apprécié en apprendre et en découvrir encore plus.
  • Le parc d’attraction centenaire du TIBIDABO, culminant à 500 mètres au dessus de la mer et offrant une jolie vue sur la ville. Ce que j’en ai lu n’est pas sans me rappeler le TIVOLI de Copenhague.
  • En dehors de la ville, Port Aventura, mais une fois les enfants un peu plus grands. Les attractions à sensations fortes étant l’atout principal du parc.
  • Le Parc du labyrinthe d’Horta, le plus ancien parc de Barcelone renfermant un incroyable labyrinthe végétal.
  • Le musée des sciences naturelles avec ses 9000m2 de surface et ses 4 millions de spécimens conservés.

 

Camping et City-Trip

Visiter une ville avec des enfants peut vite devenir épuisant ou lassant si on adapte pas un maximum le programme. Associer la détente et les activités du camping avec les visites plus culturelles de la ville nous paraissait une combinaison parfaite avec deux enfants de 5 et 7 ans. Nous n’avons pas été déçus au camping VILANOVA PARK. Nous partions en partenariat avec VACANSOLEIL dans un bungalow bien situé près du centre du camping. Sur place, petit magasin, bar et restaurant, piscines, mini-golf, terrains de sport et aires de jeux et soleil pour couronner le tout.

Les petits-déjeuners et les tapas au restaurant sont vraiment un régal. Et puis déjeuner au bord de la piscine fin octobre, ça recharge vos batteries pour quelques semaines.

Barcelone et ses environs

Villanova i la Geltru

Le camping est situé à quelques minutes de la plage et la petite ville de Villanova i la Geltru est très agréable pour se balader en soirée. La plage est superbe, le coucher de soleil vaut le déplacement. De l’ancienne gare RIBES ROGES part un petit train qui amusera les enfants les dimanches de 11 à 14h. Il était fermé lorsque nous sommes passés au grand regret de Jules et Jeanne ! Ils se sont malgré tout amusés à circuler sur les rails en poussant des « Tchous tchous » à tue-tête.

SITGES

Avec ses jolies plages, son centre historique, ses petites rues étroites et fleuries en pente, Sitges est une petite ville pleine de charme à moins d’un quart d’heure du camping. En bord de mer, une véritable ambiance de vacances avec ses bars à tapas et ses marchands de glace. En été, c’est l’endroit idéal pour une journée à la plage.

Un petit train touristique loge la côte et vous permettra de découvrir en moins d’une heure les charmes. Vous pouvez y monter juste à coté de l’église entre 9h et minuit.

Préparer son voyage

Pour préparer ce voyage, j’ai commandé deux carnets Wander World. Le concept est génial, un petit carnet qui permet de récolter durant le voyage des souvenirs, des impressions, mais aussi de coller les tickets d’entrée ou de métro et des photos. Idéal au restaurant pour occuper les enfants après une journée chargée et parfait pour se remémorer au retour les bons moments passés. De plus les activités suggérées (cases à cocher) vous aident à découvrir les choses à ne pas manquer durant le voyage. Le contact étant très bien passé avec Isabelle, elle m’a envoyé un code PROMO en rentrant de ce voyage que je me réjouis de pouvoir partager avec vous. Vous bénéficiez donc de 25% avec le code FRIEND. Ils ont également de très jolis posters.

J’ai aussi commandé, sous les conseils d’une lectrice qui se reconnaîtra, les guides LONELY PLANET. Le premier était plutôt destiné à Jules. Il est plein d’illustrations, de photos et de petites anecdotes chouettes à découvrir. Il aime s’y replonger de temps en temps.

Le second propose des jeux de piste, vous conseille sur les activités, les restos ou les petites boutiques à ne pas manquer par quartier. Il est très chouette et plutôt complet.

J’espère que l’article vous a plu et vous aidera à préparer votre voyage si vous aussi vous avez envie découvrir Barcelone en famille ! Et puis surtout, si vous êtes arrivés jusqu’ici, je vous félicite !

Du potiron sous toutes se formes.

Ça y est l’automne est là. Et franchement j’adore ça !
Ces lumières orangées, les feuilles qui virevoltent, les premières soirées près du feu, le retour des tisanes et de la soupe au potiron. Pour mon oeil de photographe il n’en faut pas moins pour me laisser tenter par une séance photo avec les deux  monstres dont je vous partage quelques images en fin d’article (merci à Tape-à-l’oeil pour les jolis manteaux).

Le potiron est évidemment l’une des stars de la saison, que ce soit dans l’assiette ou devant la maison en guise de décoration. Et chez nous l’automne signe aussi un petit retour en cuisine, les journées grises étant une bonne excuse pour faire de la pâtisserie.

Alors comme chez nous on en a jamais assez de la citrouille, j’ai décidé d’en faire un gâteau pour les 7 ans de Jules. J’ai commandé un moule en silicone en forme de demi-citrouille. Je l’ai rempli avec la recette de mousse au chocolat de mimi pâtisserie : recette par ici ! Et Pour donner un peu de tenue et de consistance, deux cercles de génoise classique à insérer dans la mousse.

Comme je n’avais qu’un moule, j’ai réalisé le gâteau en eux étapes. Une fois le premier passé au congélateur et démoulé, j’ai recommencé avec une seconde mousse. Une fois mes deux parties bien surgelées, je les ai assemblées avec une ganache montée au chocolat blanc. Tout cela peut (doit) être réalisé un peu en avance.

Tout comme votre glaçage miroir à préparer au moins 24 heures à l’avance. Tous les conseils nécessaires de Mimi Pâtisserie sont par ici aussi. Il est important que votre gâteau soit bien froid et votre glacage plus trop chaud.

Et voilà le résultat ! Pas si simple à découper je l’avoue, mais facile à dévorer.Et vous, quels sont vos petits secrets pour profiter des trésors de l’automne ? 

Vêtements : offerts par Tape-à-l’oeil, déco CASA et potager  

 

Knokke

Il parait que la canicule s’installe et que la chaleur nous accompagnera encore quelques temps. Petite suggestion : et si pour vous rafraichir vous preniez le large vers la côte …