Les joies, mais pas que, d'un séjour au ski avec de jeunes enfants.

Cette année, j’ai enfin compris pourquoi on parle de « sport » d’hiver. Partir au ski avec deux enfants de 4 et 6 ans, c’est effectivement du sport et pas seulement quand vous êtes sur vos skis !

Le matin, pour aller rencontrer Sifflote la Marmotte au cours de l’école de ski Française, vous vous levez tôt. En effet, vous devez déjeuner, préparer les sandwichs, réchauffer le lait pour le thermo de  chocolat chaud, enfiler aux enfants les innombrables sous-couches, la salopette, les gants, les bas épais, préparer le casque et le masque. Tout cela avant de vous habiller vous même, faute de quoi vous serez trempés avant de commencer.

Avant de repartir vous leur remettez les gants qu’ils ont ôtés, parce qu’entre-temps évidemment ils ont trop chaud.
Si vous ne dormez pas au pied des pistes, vous marchez jusqu’aux télé-cabines qui doivent vous emmener sur le front de neige.

Un peu vieillottes les cabines, mais pleine de charme. Peut-être que demain vous prendrez votre appareil photo.

Vous passez au dessus des nuages. Premiers regards émerveillés. Traverser les nuages aux yeux d’un enfant, c’est pas rien.

Habillée comme un esquimau, vous vous rendez au magasin de location de skis surchauffé, vous essayez d’enfiler les bottes aux enfants. Debout ? Assis ? Je n’ai toujours pas compris la technique.
Vous sortez avec eux pour les premiers essais sur la neige et les emmenez comme vous le pouvez à la rencontre de leur prof de ski.

Evidemment, vous leur remettez leurs gants avant que les cours ne commencent. Et un peu de crème solaire. Et puis aussi du baume à lèvre.

Pipi ? Vraiment ? Bon.Une fois les monstres pris en charge, vous avez deux heures trente top chrono pour filer sur le télésiège et profiter d’une petite avant-midi de répit. Pas question de s’arrêter trop souvent en terrasse ! Vous récupérez, juste à temps, les enfants qui sont épuisés d’avoir tentés durant plus de deux heures de tenir debout sur leurs deux jambes. Pas d’espoir de repartir pour l’après-midi. Même la petite piste débutant ne leur fait pas encore de l’oeil. Vous portez leurs skis, les vôtres, le sac à dos.

Vous déposez tout pour leur remettre les gants parce que quand même finalement il fait froid.

Puis vous reprenez ces vieilles télécabines pour redescendre.

Quand même, cette vue !

Une fois de retour au chalet, avec un peu de chance, vous aurez droit à une ou deux heures de sieste, ce qui pourrait bien rendre le coucher du soir plus compliqué.

Lendemain 6 heures du matin, carrément excités les monstres sont réveillés, debout dans leur lit.

-« C’est quand qu’on retourne skier ? ». Au moins ils ont l’air motivés !

Petit à petit, et finalement plus vite que ce à quoi on s’attendait, les routines s’installent.

Ils enfilent eux-même leur combinaison (et pensent même parfois à passer aux toilettes avant). La maîtrise du chasse-neige leur offre progressivement de bonnes sensations, et leurs premières pistes seuls un sentiment de fierté et de liberté.

Le 4ème jour, papa part même emmener le grand découvrir le mont Blanc pendant que Jeanne profite d’un moment de calme au coin du feu au chalet, avec maman et d’autres copains.

Les journées deviennent vite trop courtes et le plaisir de plus en plus grand.

Après 7 jours intenses et une bonne centaine d’enfilages de gants, vous êtes carrément fatigués (surtout si vous partez avec une bande de copains un peu fêtards, avec l’impossibilité d’aller dormir avant minuit tant vous ne voulez rien manquer). Mais d’une fatigue saine. L’air frais, les paysages, le ski et les balades vous offrent des moments de détente suivis de bonnes nuits de sommeil.

Ces vacances en famille au ski furent donc plutôt sportives, mais nous en gardons un merveilleux souvenirs et avons hâte de repartir l’année prochaine.

Finalement, les sports d’hiver avec de jeunes enfants, c’est que du bonheur (ou presque) !

(Si vous souhaitez en savoir plus sur la station de Samöens en Haute-Savoie, n’hésitez pas à aller voir l’article de Pauline du blog « Mon bébé à Bruxelles », qui vous en dira plus sur les activités proposées et l’organisation de la station)

YOU MIGHT ALSO LIKE

  1. Répondre

    Elsa

    5 avril 2019

    Moi qui maintenant fait largement partie du 3ème âge voire plus et qui ai vécu des moments similaires, j’ai adoré vos commentaires. Superbes ces photos, si vraies les moments d’enfilage des couches multiples pour que ces chers petits soient « bien ».
    Bravo, c’est si bien vu. Moi qui suis si près de Samoëns, j’ai adoré les photos de nos chères montagnes.
    Merci pour ce petit reportage.

    • Répondre

      julesetjeanne

      10 avril 2019

      Merci beaucoup Elsa, nous avons beaucoup aimé l’accueil familial de cette station. Heureuse que l’article vous ait plu !

LEAVE A COMMENT